Aurélie, Plasticienne, ancienne bénéficiaire & bénévole du Rire Médecin.

Aurélie, Plasticienne, ancienne bénéficiaire & bénévole du Rire Médecin.
Le rire médecin x ensemble bougie
Je m'appelle Aurélie, je suis plasticienne, dessinatrice et engagée pour le bien-être des enfants hospitalisés.

J'ai grandi à Paris, où j'ai passé les dix-huit premières années de ma vie. Après une année préparatoire aux Écoles Supérieures d'Art, j'ai quitté la capitale pour intégrer les Beaux-arts de Nantes en 2011. Diplômée depuis 2016, j'ai effectué une partie de mon cursus à la Central Saint Martins School of Art and Design de Londres, ainsi qu’à l’Université Columbia de New York, où j'ai étudié la Psychologie et l’Histoire de l’Art, domaines qui nourissent mon travail. Là-bas, je me suis notamment attachée à comprendre pourquoi et comment utiliser l'humour - et par extension “le décalage” - face à l'adversité. Mon travail plastique a été primé pour la première fois en 2016 (Prix des Arts Visuels de la Ville de Nantes).

Depuis 2015, je conjugue ma pratique artistique avec un engagement bénévole auprès de l'association Le Rire Médecin. Installée à Nantes à cette période, j'ai rejoint le Comité de soutien local avant d'en prendre la coordination de 2016 à 2017. Convaincue de l’importance de « ponctuations » lors d’un séjour hospitalier - qu’il s’agisse de moments humoristiques, de musique, d’art, de lecture, de douceur ou de magie - l’envie d’agir pour que de plus en plus de parenthèses culturelles puissent être offertes aux personnes hospitalisées m’a poussée à reprendre des études de management et de gestion en rejoignant la Majeure Culturelle d’Audencia Business School. De retour à Paris, j'avance de projets en projets en partageant mon temps entre mon activité de plasticienne et un engagement tourné vers les personnes hospitalisées, qui se manifeste au travers de multiples actions (conception d'expositions dédiées, création de livres thématiques, etc.), dont mon engagement au sein de l'association Le Rire Médecin.

 

le rire medecin x bougie ensembleJ'ai connu Le Rire Médecin à l'âge de 13 ans, dans des circonstances douloureuses.

Hospitalisée plusieurs fois jusqu'à mes dix-sept ans, j'ai eu l'occasion de croiser les comédiens-clowns de l'association à différentes reprises.

À l'époque, je n'avais absolument pas conscience de tout ce qui était mis en oeuvre pour que de telles parenthèses puissent nous être offertes. Tout ce que je savais, c'est que... aussi incroyable que cela puisse paraître, je me sentais bien à l'hôpital. La présence des clowns participait à rendre cet environnement un petit peu moins froid. Je voyais les plus petits sourire autour de moi, j'entendais du bruit et des rires dans les couloirs... C'était comme si le danger, la gravité des situations s'envolaient. Comme une sorte de retour à l'insouciance et à la légèreté dont nous avions été extirpés, chacun pour des raisons différentes, un peu trop tôt. Opérée pour un souci de santé bénin à 20 ans, dans un service pour adultes, j'ai nettement moins ri ! En comparaison, l'hôpital m'est soudainement apparu comme un environnement très hostile, que je voulais fuir au plus vite.

Cela ne s'est pas fait consciemment mais, force est de constater qu'en grandissant, les valeurs portées par Le Rire Médecin me m'ont jamais quittées : mon parcours et les convictions qui animent chacun de mes projets en sont la preuve. Je crois que cela transparaît aussi à travers ma personnalité d'adulte : beaucoup d'autodérision, de fous rires... et le sourire en toutes circonstances !

Je me souviens du jour où le Rire Médecin a re-croisé ma route : un matin d'automne 2014 où, en allant chercher des viennoiseries à la boulangerie, deux personnes vêtues d'un K-way et d'une casquette rouges m'ont arrêtée, une urne à la main. “Bonjour! Est-ce que vous connaissez Le Rire Médecin ?”. Je me souviens avoir marqué un temps d'arrêt avant de répondre. Dix ans après ma première rencontre avec l'association, six ans après la dernière, cette question venait de faire ressurgir un flot de souvenirs dont je m'étais éloignée, en grandissant... “Oui...”, avais-je alors timidement répondu, en offrant quelques pièces de monnaie. Je suis rentrée, en repensant à ce qui venait de se passer. Après cette rencontre, il m'a fallu du temps pour vraiment sauter le pas, réussir à comprendre pourquoi je voulais m'investir, comment, et être sûre d'avoir la juste distance. C'est à mon retour des États-Unis, un an plus tard, que je me suis sentie prête, et à ma place en tant que bénévole. Une histoire d'amour commençait... et elle dure encore !

le rire médecin x bougie ensembleAprès trois ans de bénévolat à Nantes, je suis aujourd'hui très heureuse de rejoindre le siège du Rire Médecin, pour six mois.
J'accompagne Lucie, responsable des partenariats et du mécénat : une belle façon de gagner en compétences tout en continuant d'agir pour une cause qui me tient à coeur, en phase avec mes valeurs! Nous travaillons à la recherche et à la fidélisation de partenaires qui souhaitent s'inscrire dans une démarche solidaire. Ces soutiens, privés ou institutionnels, sont essentiels pour permettre au Rire Médecin de maintenir son action au sein des 15 hôpitaux dans lequel il est présent. Si la plus grosse part des financements provient de la générosité du grand public (67%), plus d'un quart du budget de l'association est issu de la mobilisation des entreprises et des institutions publiques. Chaque partenariat est différent, puisque nous avons à coeur de co-construire des partenariats de sens, adaptés aux spécificités de chaque structure, ce qui rend la mission passionnante ! C'est un vrai plaisir pour moi de pouvoir agir en ce sens.

Les raisons qui m'ont poussée à rejoindre l'associatif et le bonheur que j'ai à agir dans ce secteur depuis quelques années me laissent penser que j'aurai du mal à me défaire de ce type d'engagement !

C'est un bonheur et un enrichissement quotidien... que je poursuivrai quoi qu'il arrive en tant que bénévole, lorsque le temps me le permettra.

Pour le futur... mes projets ressemblent étroitement à ce que je vis aujourd'hui ! Mon rêve est de réussir à partager ma vie entre mon activité de plasticienne et des projets qui me permettront d'agir concrètement pour développer l'offre culturelle au sein d'établissements de soins – que ce soit au sein d'associations, en rejoignant le pôle culturel d'un établissement de santé, ou en créant des projets culturels dédiés... J'ai beaucoup d'envies et d'idées en tête !

Le rire médecin x bougie ensemble

Il existe autant de façons d'aider Le Rire Médecin que de personnalités, de projets, d'entreprises.

 

Chaque personne, quels que soient son métier, ses compétences, sa passion, peut aider Le Rire Médecin : en mobilisant ses collègues ou collaborateurs, en en parlant à son employeur, en créant des évènements solidaires, en donnant de son temps, en offrant un soutien financier à l'association, etc. Qui que vous soyez (particulier, représentant d'une entreprise...) si vous avez à coeur d'aider les enfants hospitalisés à mieux se battre contre la maladie et la douleur... vous avez votre place à nos côtés. En région, Le Rire Médecin a notamment de grands besoins en énergies bénévoles pour faire vivre l'association dans les villes où elle a ouvert des programmes (Angers, Marseille, Nantes, Nancy, Orléans, Paris et Tours). Contactez-nous!